Mustafa Kemal Ataturk. Un Leader Apprécié par le Monde Entier

I-MUSTAFA KEMAL ATATURK. UN LEADER APPRÉCIÉ PAR LE MONDE ENTIER

En 1981, à l’occasion du centenaire de la naissance de Kemal Atatürk, l’Assemblée Générale de l’Unesco a adopté une résolution concernant l’organisation d’un Colloque international sur l’oeuvre et la personnalité du grand homme d’Etat turc.

Dans cette résolution, l’Assemblée Générale de l’Unesco déclare que:

“Kemal Atatürk fut un réformateur exceptionnel”, qu’il “a été le leader d’une des premières luttes de libération contre le colonialisme et l’impérialisme”, et qu’il “a été un promoteur remarquable de l’esprit de compréhension mutuelle entre les peuples et d’une paix durable entre les nations du monde, ayant préconisé durant toute sa vie l’avènement d’une ère d’harmonie et de coopérati¬on ne connaissant aucune distinction de couleur, de religion ni de race entre les hommes. “

Le centenaire de Kemal Atatürk a été commémoré non seulement en Turquie, mais dans beaucoup d’autres pays. De l’Europe à l’Asie, de l’Afrique à l’Australie et à l’Amérique, des gouvernements, des universités, des centres de recherche et de culture ont pris part à la commémoration du centenaire de cet homme d’Etat exceptionnel. Plusieurs gouvernements ont imprimé des timbres à sa mémoire. Un grand nombre d’Universités ont organisé des colloques, des conférences. Plusieurs chefs d’Etat ou de gouvernement ont publié des communiqués ou des messages.

Déjà en 1938, la Ligue des Nations l’avaişt qualifié de “serviteur génial de la paix”. Le Secrétaire Général des Nations Unies a déclaré, dans un discours prononcé le 30 Septembre 1981 au siège de l’ONU, que Kemal Atatürk était: “un des plus grands hommes du siècle, un héros de la libération nationale et un architecte de la paix. “

II a ajouté que ce leader exceptionnel né il y a plus de cent ans, a exprimé des idées qui continuent à éclairer les problèmes et les besoins de notre époque. Un des meilleurs moyens de connaître Kemal Atatürk, de comprendre l’influence qu’il a exercée non seulement en Turquie, mais en dehors de son pays, c’est de se référer à certains des témoignages innombrables émanant des hommes d’Etat, des diplomates, des intellectuels qui l’ont connu personnellement ou qui ont eu l’occasion d’observer ou d’étudier son oeuvre et sa pensée. En voici quelques uns:

L’éminent homme d’Etat français Edouard Herriot, qui fut en même temps un écrivain brillant, a eu l’occasion de visiter longuement la Turquie, de connaître Atatürk personnellement et d’étudier son action. Le Président Herriot, qui a consacré plusieurs chapitres de son livre “Orient” à la jeune République Turque et à son Président (et qui a également écrit une Préface fort intéressante à un livre sur le Kémalisme), porte les jugements suivants au sujet de Kemal Atatürk:

“Ceux qui ont approché Mustafa Kemal savent la puissance de son regard, l’exactitude de sa parole, l’énergie de sa personne, la richesse de son savoir et l’ascendant de son exemple. Il séduit, il persuade, il inspire confiance”. (Préface au livre de T. Alp, le Kémalisme, Paris 1937).

Edouard Herriot ajoute:

“Mustafa Kemal se dresse à l’Orient de l’Europe comme l’un des plus grands hommes d’Etat que l’Histoire nous ait révélés. “ (Orient, Paris,1934, P- 98)- “II me paraît réaliser la plus haute définition de l’homme d’Etat. “ (Ori¬ent, p. 127). Une phrase éloquente du général de Gaulle résume de la façon suivante l’oeuvre et la grandeur de Kemal Atatürk: “…De toutes les gloires, Atatürk a atteint la plus grande, celle du Renouveau National”. (A. Aksan, Citations de M. Kemal Atatürk, Ankara, 1981, p. 1).

L’historien anglais Arnold J. Toynbee:

qui à part son oeuvre monumentale sur l’histoire universelle, a écrit des livres sur la Turquie résume l’oeuvre d’innovation et de progrès accomplie en Turquie sous la présidence de Kemal Atatürk, par ces phrases saisissantes:

“Kemal Atatürk mit en oeuvre un programme: le plus révolutionnaire peut-être qu ‘on ait jamais appliqué délibérément et systématiquement dans un pays, en un espace de temps aussi court… Imaginez un instant que, dans notre monde occidental, la Renaissance, la Réforme, la révolution scientifi¬que et intellectuelle de la fin du XVII ème siècle, la Révolution française et la révolution industrielle aient été ramassées dans la durée d’une vie hu¬maine… “(Le Monde et l’Occident, Bruges, 1957, p. 36 – 37).

Le professeur et diplomate argentin Blanco Villata, qui a eu l’occasion de connaître Atatürk et a publié un livre important sur sa vie et son oeuvre, résume ainsi son opinion sur le grand leader de la nation turque: 

“Atatürk est l’étendard des peuples opprimés; il fut le précurseur de la dé colonisation… Dans sa pensée étaient les principes qui sont les piliers de la Charte des Nations Unies qui allait être signée deux décennies plus tard: “le respect des droits humains et des libertés fondamentales de tous, sans aucune discrimination pour motifs de race, sexe, langue ou religion”. Tel est le sens profond de la pensée d’Atatürk, la portée universelle d’un des plus grands philosophes de notre temps”. (L’Universalité de la Pensée d’Atatürk, Communiqué présenté à la Conférence Internationale sur Atatürk, 9-13 Novembre, 1981, Université de Bogaziçi).

Le professeur américain Donald E. Webster, qui lui aussi a connu de près la Turquie, le considère comme “ le plus grand Turc des siècles récents… et probablement le leader le plus dynamique du monde contemporain”.

M. Webster ajoute:

“…Durant les deux dernières décennies, d’année en année, son prestige et l’estime dont il était entouré augmentèrent non seulement dans son pays, mais dans le monde entier. A une époque où certains de ses contemporains renommés (et M. Webster faisait allusion à Hitler, à Mussolini, à Staline) inspiraient la peur, Atatürk inspira le respect, à l’intérieur et à l’extérieur de son pays. “ (The Turkey of Atatürk, Philadelphia, 1939).

Dans un article intitulé “le Kémalisme”, le professeur français de sciences politiques M. Maurice Duverger écrit ceci:

“Depuis 1954, le Kémalisme a pris valeur d’exemple. Il n’est plus seulement un moment de l’histoire turque: … il inspire, plus ou moins directement, la plupart des Etats du Tiers-Monde qui ne sont pas dans la mou¬vance de Moscou ou de Pékin. Pour les peuples en voie de développement, il est la véritable alternative au marxisme” (Le Kémalisme, publié dans le supplément du journal le Monde, le 27 mai 1961). Entre 1919 et 1922, Kemal Atatürk attira l’attention de tous les peuples luttant pour leur indépendance, en tant que leader victorieux de la première guerre de libération du XX ème siècle. II montra au monde en¬tier qu’une nation décidée fermement à lutter pour son indépendance; qu’une nation courageuse et capable de dévouement, ne peut être vaincue, ne peut être asservie, même par les plus grandes puissances du monde. Quelques exemples suffiront à montrer l’influence qu’a exercé Mustafa Kemal sur les luttes de libération et sur les mouvements de modernisa¬tion.

Le Président de l’Indonésie indépendante, M. Sukarno, a affirmé à la tribune de la Grande Assemblée Nationale Turque lors de sa visite à Ankara comment dans sa jeunesse il fut influencé et, dans les jours les plus difficiles, inspiré par Kemal Atatürk.

Le leader de la libération tunisienne, le Président Habib Bourgiba qui lui aussi a prononcé un discours analysant l’oeuvre de Kemal Atatürk, à la tribune de la Grande Assemblée Nationale Turque a souligné que Kemal Atatürk avait montré au monde entier ce qu’une nation préférant la mort à la servitude peut accomplir. Il a ajouté que l’exemple de Kemal Atatürk ne sera jamais oublié, que son oeuvre éternelle continuera à être un exemple lumineux et une source d’inspiration pour les dirigeants des nations accédant à l’indépendance. (Cité par S. Ciller, Atatürk için Diyorlar ki (Ils Disent au Sujet d’Atatürk), Publications Varhk, 1978, p. 300-301).

M. Bilâl N.Çimsir: Dans son livre au sujet des lettres et télégrammes adressés à Kemal Atatürk {Atatürk ile Tazismalar, Vol. I, 1920-23, Ankara, 1981), M. Bilâl N.Çimsir cite d’innombrables documents montrant l’ampleur de l’enthousiasme créé dans les pays d’Asie et d’Afrique par la lutte héroique du peuple turc et la victoire obtenue par les armées de Mustafa Kemal.

A titre d’exemple, voici un télégramme envoyé d’Alger: “Populations musulmanes Algérie… élevant leurs mains vers Tout Puissant prient fond coeur, adressent leurs vives et respectueuses félicitations à son Excellence Mustafa Kemal Pacha Al Muzaffer Al Gazi”“. (B. N. Simsir, op. cit., p. 257).

Et voici un autre message venant du Parti Destouriste de Sousse (Tunisie): “A son Excellence Ahmet Ferit Bey, Représentant du Gouvernement d’Angora. Paris,Sousse, le 15 septembre 1922. Parti Destouriste Sousse vous exprime sa profonde joie au sujet victoire Armées Kémalistes Stop Vous prie transmettre ses respectueux et profonds voeux illustre maréchal”. (B. N. Simsir, op. cit., p. 274).

Une biographie d’Atatürk publiée au Caire (Egypte) par M.M. Moushraffa, souligne que: “… La valeur de Kemal Atatürk pour l’humanité dépasse les frontières de son pays… Sa valeur pour V Orient est concrète et positive, car il nous a démontré que nos peurs d’être culturellement submergés par l’Occident sont sans fondement. Il a montré aux nations de l’Orient comment elles pourraient ajuster leurs valeurs sans perdre leurs identités nationales” (Atatiïrk, Cairo, p. 187- 188).

M. Thierno M. Diallo, de l’Université de Dakar (Sénégal): souligne que les puissances colonisatrices n’ont pas fait de publicité autour de la Guerre d’Indépendance Turque ou au sujet des réformes accomplies en Turquie, parce qu’elles possédaient des Empires “qu’elles souhaitaient tenir à l’écart de toute agitation, par crainte de contagion… La Révolution kémaliste n’a pas eu beaucoup d’échos en Afrique au Sud du Sahara, parce que tenue dans un ghetto de silence sous le voile colonial. Mais en revanche, elle a eu un important retentissement en Afrique du Nord (Maghreb) et au Proche Orient (Mashreq)… Mais c’est en Asie orientale et extrême -orientale musulmane ou non… que cette révoluti¬on a eu des échos retentissants et favorables. “ Selon le professeur sénégalais, il a fallu attendre le lendemain de la Seconde Guerre Mondiale pour que les autres pays de l’Afrique “prennent enfin connaissance de l’existence véritable d’une Turquie nouvelle, républicaine et laïque”. Après avoir signalé que l’exem¬ple de Kemal Atatürk a attiré et inspiré de nombreux administrateurs et chefs d’Etat qui ont essayé d’imiter, tant bien que mal, son action,

M. Thierno M. Diallo ajoute ceci: “L’éducation des masses, l’alphabet latin pour transcrire les langues nationales (en Afrique noire et en Indonésie) à la place de l’alphabet arabe (inapte à transcrire des langues non sémitiques), sont sans doute une despreuves de l’influence de l’oeuvre d’Atatürk.” (La Politique Extérieure de Atatürk et son Impact sur les Pays en Voie de Développement, Proceedings, international Conférence on Atatürk, November 9-13,1981, Vol. I, Comm. 24).

Un autre professeur africain, M. Ali A. Mazrui termine une étude comparative fort intéressante sur l’effort de modernisation de l’Afrique, par la phrase suivante: “L’Afrique trouvera sa propre voie au vingt et unième siècle, en continuant d’apprendre du miracle de la Restauration Meiji et de la créativité d’un génie turc qui s’appelle Mustafa Kemal Atatürk”“, (“Africa Between the Meiji Restauration and the Legacy of Atatürk: Comparative Dilemmas of Modernization”, étude présentée au Symposium International sur Atatürk, le 17-22 Mai 1981, à Istanbul, p. 25).

Discours prononcé au cours d’une réception en l’honneur de l’Ambassadeur iranien îsmail Han, le 7 juillet 1922.   Il est intéressant de constater que Kemal Atatürk était conscient des répercussions de la lutte anti-impérialiste menée par la Turquie. Déjà pendant la Guerre d’Indépendance, il avait dit: “Si la lutte menée aujourd’hui par la Turquie était uniquement pour son propre compte, cette lutte aurait été peut-être moins longue et moins san¬glante. La Turquie déploie un effort énorme et capital. Car la cause que la Turquie défend est celle de toutes les nations opprimées… “.

Quelques années plus tard, il dira: “Comme je vois aujourd’hui poindre le jour, je vois de loin l’éveil de toutes les nations de l’Orient… Il y a encore beaucoup de nations soeurs qui vont accéder à l’indépendance et à la liberté. Leur renaissance sera, sans aucun doute, dirigée vers le progrès et la prospérité. Malgré tous Us obstacles, malgré toutes les difficultés, ces nations seront victorieuses et acquerront la liberté qui les attend… Le colonialisme et l’impérialisme disparaîtront de ce monde et alors régnera une ère nouvelle d’harmonie et de coopération qui ne connaîtra aucune discrimination de couleur, de religion et de race entre nations”. (S’adressant à l’ambassadeur d’Egypte; voir Utkan Kocatûrk, Atatürk’un Fikir ve Dûşünceleri -La Pensée et les Idées de K. Atatürk, Ankara 1984, page 326).  Il n’y a aucun doute que la pensée et l’oeuvre de Kemal Atatürk ont eu une grande influence sur les mouvements de libération et de modernisation, en Asie et en Afrique. L’analyse détaillée de cette influence dépasse le cadre de cette étude sommaire. Des recherches approfondies peuvent être faites sur chaque pays particulier. On se contentera, à titre d’exemple, de citer dans le chapitre suivant quelques témoignages concernant l’influence de Kemal Atatürk sur un grand pays de l’Asie, l’Inde d’entre les deux guerres mondiales, pour montrer l’ampleur de cette influence.

Une des meilleures études sur l’influence internationale de Kemal Atatürk est le livre du professeur d’histoire de l’Université de Delhi, Mohammad Sadiq, The Turkish Révolution ant The Indian Freedom Movement, Macmillan îndia Ltd., New Delhi, 1983; l’étude du professeur S.A. Haqqi, “The Atatürk Révolution and îndia”, présenté au Symposium Internati¬onal sur Atatürk (17-22 Mai 1981, Istanbul) et l’étude du professeur Jerzy J. VViatr, présen¬tée au même Symposium: “Kemalïsm and the Progressive Régimes in Developing Countnes”, méritent l’attention. Voir également les communiqués de Dietrich Schlegel “Atatürk and the Third World”; de Naeem Qureshi (Université de Tokyo) “The Rise of Atatürk and ils Impact on Contemporary Muslim India: The Early Phase”; de Abdelwahap Bouhdiba (Professeur à l’Université de Tunis) “Kémalistne et Tiers-Mondisme”; de Thierno M. Diallo (Université de Dakar, Sénégal) “La Politique Extérieure de Atatürk et son Impact sur les Pays en Voie de Dévelop¬pement”; de Zhu Kerou (professeur chinois) “On Atatürk’s Reforms”; de Jorge G. Blanco Vil-lalta (professeur et ancien diplomate argentin) “L’Universalité de la Pensée d’Atatürk”; de Fikret Alasya (historien Chypriote Turc) “Atatürk înkilâpları ve Kibns Tùrklen” présentés à la Conférence internationale sur Atatürk et publiés dans “Proceedings, international Conférence on Atatürk, November 9-13,1981” (Université de Bogaziçi, Istanbul, 1981).

Au sujet de l’influence de Kemal Atatürk sur l’Iran, voir la thèse de doctorat de Manouc-hehr Assadi (Faculté de Lettres de l’Université d’Ankara, 1972); au sujet de son influence sur Ylnde, une thèse de doctorat présentée à la même Faculté par M. Ali Khan (1970); voir égale¬ment la thèse intitulée “Les Réformes d’Alatürk et Mahatma Gandhi (7979-792SJ”‘‘par Ram Kisho-re Sinha (même Faculté, 1971). Dans le livre de S. Ciller cité plus haut, on trouvera d’innombrables déclarations émanant de leaders et d’intellectuels chinois, iraniens, irakiens, syriens, indonésiens africains etc. au sujet de l’influence exercée par Kemal Atatürk.

Quelques articles en turc: Mediha Ambarcioglu, “Gazi Mustafa Kemal Atatürk ve Iran’da Yapılan Reformlar” (“Gazi Mustafa Kemal Atatürk et les Réformes Faites en Iran), Dogu Dilleri, vol. III, numéro 4, Ankara 1983; Nadire Safdari Karahan,” Atatürk ve Amanullah Han Devrinde Tùrk-Afgan Mùnasebetleri” (Atatürk et les Relations Turco-Afganes durant le Règne d’Amanullah Han), Dogu Dilleri, vol. III, numéro 4, Ankara 1983; H. Nayyar Wasty, “Atatürk ve Atatürkün Dogu Politikasimn Ozellikle Hindistan-Pakistan Kit’asi Tonùnden Etkileri” (Atatürk et l’influence sur le Continent indo-Pakistanais de sa Politique d’Orient), Atatürk Onderliginde Kùltùr Devnmi, Ankara 1972; îzzet Oztoprak, “Atatürk, Çagdaslasma ve Dis Dùnyadaki Etkileri” (Atatürk, Modernisation et son influence sur le Monde Extérieur), Atatürk Araştırma Merkezi Dergisi, 1984, Vol. I, numéro I, p. 288-299; Turhan Feyzioglu, “Millî Kurtulus Ônderi Atatürk ve Milletlerarasi Etkisi” (Atatürk, Leader de la Libération Nationale et son Influence Interna¬tionale), Atatürk Arastirma Merkezi Dergisi, 1986, vol. III, numéro 7, p. 13-48.

Au sujet des réactions de l’opinion publique et des gouvernements occidentaux pendant la Guerre d’Indépendance Turque, voir l’excellent livre du professeur Yahya Akyùz, Tùrk Kurtulus Savasi ve Fransiz Kamuoyu (La Guerre de Libération Turque et l’Opinion Publique Française), Ankara 1975 et les documents officiels publiés par Bilâl N. Şimşir, dans son livre ïngiliz Belgelermde Atatürk (Atatürk Selon les Documents Britanniques), Volumes I, II, III, IV, Ankara 1973-1984.

 

Un Grand Merci Professeur Turhan FEVZIOGLU

Sources: Dr. TURHAN FEYZİOGLU: Professeur, Membre du Centre de Recherche Atatürk

http://www.atam.gov.tr/dergi/sayi-08/mustafa-kemal-ataturk-oeuvre-et-influence

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *